Nos dernières positions sur l’aménagement du Plateau

Nos dernières positions sur les aménagements du Plateau :

Lors de son assemblée générale d’Avril 2013, Terres Fertiles a adopté chacune de ces motions à la quasi unanimité(Loi Grand Paris, ZPNAF, Campus Paris-Saclay, TCSP et CD36, SDRIF, NDDL).

PREMIERE MOTION : Loi Grand Paris

Terres Fertiles considère le Grand Paris comme un « Grand Projet Inutile et Imposé », s’oppose à un métro sur le plateau qui amorce une urbanisation forte du plateau, soutient la position des syndicats de chercheurs hostiles au campus Paris Saclay, et demande au premier ministre un moratoire sur le Grand Paris afin de mettre en place un aménagement du territoire qui installe une protection de toutes les terres agricoles franciliennes cohérente avec un développement soutenable.

Cette résolution est adoptée à l’unanimité moins 3 non, 6 abstention, 2 npppv (ne prend pas part au vote).

DEUXIEME MOTION : ZPNAF

Terres Fertiles exprime son désaccord avec la décision imposée de l’EPPS sans prise en considération des besoins de l’agriculture périurbaine et de son importance future pour le XXIème siècle et réclame le maintien de 2500 ha de Surface Agricole Utile sur le Plateau de Saclay.

Cette résolution est adoptée à l’unanimité, moins 3 non, 3 abstention, 3 npppv.

TROISIEME MOTION : Campus Paris-Saclay

Terres Fertiles est donc opposée au principe même du cluster Paris Saclay dont les retombées sur l’agriculture du Plateau risquent d’être lourdes, non seulement par l’urbanisation envisagée et les transports associés, mais peut-être aussi par la pollution des sols et de la nappe phréatique si les rigoles continuent de servir d’écoulement aux eaux de ruissellement où si ces eaux sont infiltrées en profondeur.

Rejoignant la pétition des chercheurs qui demandent un moratoire du campus et un arrêt des déplacements d’emplois, Terres Fertiles demande l’arrêt des concentrations d’institutions de recherche et d’entreprises sur le plateau car elle considère que les espaces agricoles ne doivent plus être envisagés comme un espace de desserrement de la métropole, et que l’agriculture n’est pas moins importante que le profit des start-up dans la richesse nationale.

Cette résolution est adoptée à l’unanimité, moins 1 non, 3 abstention, 4 npppv.

QUATRIEME MOTION : TCSP et CD 3

Terres Fertiles est donc opposée à la réalisation de ces aménagements directement destructeurs de terres agricoles qui ne correspond pas à une logique de développement soutenable et suscitera une extension urbaine accrue sur le plateau à partir de ces franges.

Cette résolution est adoptée à l’unanimité, moins 1 non, 8 abstention, 2 npppv.

CINQUIEME MOTION : SDRIF

Terres Fertiles considère que le SDRIF proposé comporte trop de contradictions majeures pour être acceptable dans une perspective de véritable développement soutenable veillant à une sobriété économique et énergétique.

Terres Fertiles demande que la région créée un contrat régional de territoire agriurbain, qui aurait pour but d’associer tissu urbain et agricole afin de développer préférentiellement des circuits de proximité et circuits courts entre les partenaires.

Terres Fertiles souhaite :

–         un arrêt de l’extension urbaine en Ile de France,

–         une répartition régionale de l’emploi en France,

–         un arrêt de la consommation des terres agricoles franciliennes avec un soutien à l’agriculture périurbaine,

–         la mise en oeuvre d’un plan améliorant l’autosuffisance alimentaire francilienne par la préservation du maraîchage,

–         un plan de développement du maraîchage associé à celui de circuits-courts.

Cette résolution est adoptée à l’unanimité, moins 1 non, 2 abstention, 4 npppv.

SIXIEME MOTION : NDDL

Terres Fertiles s’oppose à la création d’un aéroport à Notre Dame des Landes et apporte totalement son soutien aux agriculteurs en lutte ou expropriés, aux habitants et aux élus qui refusent ce projet inutile et dispendieux.

Cette résolution est adoptée à l’unanimité, moins 1 non, 5 abstention, 11 nppppv