décembre 09, 2014
PETITION : STOP AU GRAND PARIS

Stop au Grand Paris, inutile et imposé !

Des habitants de l’Ile de France, des membres de collectifs et d’associations soutenus par la Coordination pour la Solidarité d’Ile de France et contre le Grand Paris (COSTIF) vous appellent à une signature de cette pétition pour un moratoire du projet Grand Paris :

Stoppons le projet de Grand Paris de la démesure, de la finance, de la spéculation immobilière, d’opérations dévoreuses d’espaces agricoles, de la dégradation de l’environnement, de l’aggravation des inégalités…

Le Grand Paris avance masqué en faisant miroiter aux élus locaux des investissements publics, aux habitants des créations d’emplois et de nouveaux transports.

 

Au contraire, le projet du Grand Paris va concrètement :

– concentrer l’emploi sur quelques pôles (450 000 m² de bureaux supplémentaires à la Défense, campus de Saclay, pôle d’affaires du Grand Roissy…)

– faire disparaître des emplois de proximité en les déplaçant ou en les concurrençant,

– accroître la relégation des populations modestes dans des zones de moins en moins favorisées,

– détruire des terres agricoles très fertiles (plateau de Saclay, triangle de Gonesse, Plaine Monjtean, site du projet « Village nature », Plaine de la Goële et du Multien, plaine d’Achères…),

– détériorer durablement les conditions de la recherche en imposant l’opération campus Paris-Saclay,

– favoriser encore plus la spéculation foncière,

– renforcer toujours l’hypertrophie de l’Ile de France préjudiciable aux autres régions, qui se voient vidées de leurs populations actives, les plus jeunes et les plus qualifiées. Cette hypertrophie dégrade chaque jour les conditions de transport de centaines de milliers de Franciliens, sur la route, comme dans le RER !

– augmenter les nuisances environnementales comme le trop plein de déchets (stockage, incinération) et les pollutions néfastes pour la santé (air, eau…).

 

Dire Stop à ce Grand Paris, ce n’est pas refuser l’amélioration indispensable des transports au niveau régional, c’est dire non à un Grand Projet Inutile, Imposé, démesuré et coûteux ne répondant pas aux besoins des habitants, destructeur du tissu économique et des terres agricoles fertiles du pourtour parisien.

Dire Stop à ce Grand Paris, c’est refuser les prérogatives abusives de l’État au détriment des pouvoirs des communes, intercommunalités et de la région.

Dire Stop à ce Grand Paris, c’est demander pour tout projet d’opération d’aménagement du territoire un véritable débat sur l’opportunité et un réel accès aux informations, en apportant des moyens aux associations et aux collectifs pour faciliter l’élaboration de leur contre expertise.

Dire Stop à ce Grand Paris, c’est demander dès à présent l’arrêt des projets suivants : Europa City à Gonesse – extension de l’aéroport de Roissy – campus Paris-Saclay – Village Nature – développement de la Défense, ainsi que la suppression des projets de métro et gares dans les zones agricoles, l’abandon du prolongement de l’A104 et la fin du gaspillage provoqué par les créations d’établissements publics (Société du Grand Paris, Etablissement public Paris-Saclay).

Nous soussigné/es, demandons au Premier Ministre

un moratoire immédiat sur le Grand Paris

 

Afin que s’engage une réelle concertation pour :

– relocaliser des emplois dans les lieux de vie des habitants, réduisant la demande de transports

– améliorer en priorité et en urgence les réseaux existants et créer des transports de proximité à partir d’une véritable analyse des besoins,

– nourrir davantage les Franciliens avec les produits des terres agricoles préservées,

– permettre une véritable égalité et solidarité entre tous les territoires d’Ile de France

 

Premiers signataires :

Claudine Parayre (Plateau de Saclay, Yvelines), Laurent Sainte Fare Garnot (Plateau de Saclay, Yvelines), Bernard Loup (Triangle de Gonesse, Val d’Oise), Franck Rolland (Seine et Marne), Jean Pierre Petit (Paris), Vincent Gazeilles (Hauts de Seine), Anny Poursinoff (Yvelines), Pascal Sarah (Seine Saint Denis), Edith Louvier (Plateau de Saclay, Essonne), Jean Pierre Girault (Val de Marne), Marc Kiény (Val d’Oise), Cyril Girardin (Plateau de Saclay, Yvelines), Farid Djabali (Seine et Marne), Claire Le Cornec (Plateau de Saclay, Essonne), Anne Le Guenniou (Hauts de Seine), Mickaël Correia (Paris), Emmanuel Boutet (Val de Marne), Julien Durand (Notre Dame des Landes).

 

 

A signer sur AVAAZ avec le lien suivant :

https://secure.avaaz.org/fr/petition/STOP_AU_GRAND_PARIS/?cOIsBdb

 

 

Contacts :

COSTIF : Claudine Parayre – claudine.parayre@voila.fr et Mickael Correia – mickaelcorreia@gmail.com  – Blog : http://costif-gp.blogspot.fr, Triangle de Gonesse : Bernard Loup – bernardloup@wanadoo.fr, Seine et Marne : Franck Rolland – franckrolland@yahoo.fr.

 

 

Voir tribune dans Mediapart http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/241112/saclay-aussi-les-terres-fertiles-sont-menacees